Connexion
Temps de lecture
Environ 5 minutes
Table des matières

Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées : où en sommes-nous en France ?

Partager :
Handicap travail

La semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées (SEEPH), célébrée une fois par an au mois de novembre, vise à promouvoir l’emploi des individus en situation de handicap et, plus largement, à sensibiliser les employeurs comme le grand public aux enjeux de leur insertion professionnelle.

Jaji s’associe à cet événement clé pour l’intégration professionnelle des personnes handicapées, vers une société plus inclusive en matière d’accès à l’emploi. Découvrez ici notre état des lieux à ce sujet.

Handicap : le point sur la situation en France

Commençons par dresser un rapide bilan de la situation actuelle des personnes handicapées en France. Et rappelons en préambule que, contrairement aux idées reçues, la plupart des handicaps demeurent invisibles (environ 80%), et seules 2% des personnes handicapées sont en fauteuil roulant.

  • Environ 12 millions de personnes sont actuellement concernées par le handicap sur notre territoire, soit 18% de la population ;
  • Ce chiffre global comprend les 5 catégories de handicap officiellement reconnues : handicap moteur (paralysie, Trouble Musculo-Squelettiques…), handicap mental (autisme, trisomie 21…), handicap psychique (dépression, Trouble Obsessionnel Compulsif…), handicap sensoriel (visuel, auditif…) et maladies invalidantes (épilepsie, diabète…) ;
  • L’année scolaire 2021-2022 compte environ 400 000 enfants handicapés scolarisés dont 20% auprès d’établissements spécialisés ;
  • En 2021, plus d’un million de personnes bénéficient d’un revenu minimum versé par le gouvernement sous la forme de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) ;
  • Enfin, parmi les près de 3 millions de personnes en situation de handicap en âge de travailler, seules 22% occupent effectivement un emploi en 2021. Majoritairement employés dans le secteur privé, ces individus accèdent à une moins grande variété de professions que le reste de la population, en dépit des évolutions régulières de la loi censées encourager leur insertion professionnelle.

Bien que des progrès soient chaque année réalisés, ces chiffres nous éclairent sur les immenses défis qui restent à relever en matière de soutien des personnes handicapées en France, à commencer par celui de l’emploi soutenu par le récent projet de loi sur le plein emploi en 2023.

De nouvelles mesures gouvernementales en faveur de l’emploi des personnes handicapées

Face au constat du faible nombre de travailleurs handicapés, le projet de loi sur le plein emploi vise à renforcer l’intégration du handicap au travail, au-delà de l’actuelle Obligation d’Emploi des Travailleurs Handicapés (OETH) qui incite les employeurs de 20 salariés et plus à embaucher des travailleurs handicapés à hauteur de 6% de leur masse salariale :

  • Il cherche à faciliter davantage l’accès des personnes handicapées à l’emploi dans le milieu ordinaire, en dehors des seuls dispositifs spécifiques comme les Établissements et services d’aide par le travail (Esat) ;
  • Pour cela, il prévoit un meilleur processus de reconnaissance et d’orientation professionnelle des situations de handicap. Ainsi, l’obtention d’un statut de travailleur handicapé (RQTH) activera prochainement une évaluation automatique des conseillers de France travail, afin de déterminer les besoins de la personne, l’environnement de travail le plus adapté et de lui proposer plusieurs options ;
  • Pour finir, cette feuille de route souhaite aligner le droit des travailleurs des Esat sur celui des salariés ordinaires, tout en les protégeant contre le licenciement.

Le projet de loi pour le plein emploi a été définitivement adopté par le parlement courant novembre 2023. RH, employeurs : en attendant son futur déploiement sur le terrain, des actions concrètes sont d’ores et déjà à votre portée.

Mieux intégrer le handicap au travail, c’est possible

Un environnement de travail qui promeut l’inclusion et la diversité ne peut plus ignorer la question du handicap. Vous souhaitez faire avancer votre entreprise sur ces sujets pour atteindre les 6% d’OETH, voire aller plus loin ? 

Voici quelques suggestions bienvenues :

  • Célébrez la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées en novembre et la Journée des personnes handicapées le 3 décembre : la mise en avant de ces événements du calendrier international participe d’une culture d’entreprise ouverte sur le handicap et n’engage que peu de moyens (organisation d’une conférence, soutien à des associations…) ;
  • Faites évoluer vos processus de recrutement vers des critères plus inclusifs : au vu du récent projet de loi sur le plein emploi, des pré-aménagements en matière de recrutement s’imposent. Élargissez vos critères, rapprochez-vous d’organismes spécialisés avec lesquels vous serez susceptibles de collaborer et assurez-vous d’adapter l’environnement de travail en conséquence. Vous pouvez également publier vos offres sur des sites dédiées à l’emploi des personnes handicapées, comme Handicap.fr ;
  • Adaptez l’environnement de travail : soignez l’accessibilité de vos locaux, tournez-vous vers des logiciels adaptés… Si cela n’a l’air de rien, ce sont en réalité autant d’éléments fondamentaux pour garantir le confort des personnes handicapées sur leur lieu de travail ;
  • Faites appel à des organismes spécialisés pour organiser des sessions de formation sur les différents types de handicaps : vos salariés ainsi sensibilisés apprendront à mieux communiquer avec leurs collaborateurs en situation de handicap. Certains pourront aussi se désigner comme mentors volontaires, pour une intégration solidaire. Lemon Adds, par exemple, propose des formations sur le handicap au travail tout en déconstruisant les préjugés ;
  • Parlez à vos salariés des acteurs qui peuvent les aider : Envie Autonomie pour les personnes ayant besoin de matériel médical, Ma Boussole Aidants pour ceux qui accompagnent un proche handicapé, Agefiph et Wecare@work pour toutes leurs démarches, etc. 

Agefiph et Wecare@work peuvent également épauler les employeurs afin de construire une politique d’emploi des personnes handicapées forte.

Quelques exemples d'entreprises inclusives sur le sujet du handicap

De nombreuses entreprises françaises déploient des initiatives inspirantes sur le thème du handicap au travail, allant de la PME au grand groupe.

Ethik Investment, entreprise de taille modeste, se distingue par ses efforts pour l’inclusion des travailleurs handicapés : réputée pour ses restaurants Dans le Noir ? dans lesquels les clients dînent dans l’obscurité totale servis par des personnes malvoyantes ou aveugles, cette PME a su sensibiliser le public au handicap visuel mais aussi d’offrir des emplois qualifiés à des individus souvent confrontés à des obstacles à l’emploi. Sur ce même modèle vertueux à fort impact, citons aussi les cafés et restaurants solidaires du réseau Café Joyeux, engagés à former et employer des personnes atteintes de handicaps mentaux et cognitifs.

Côté grands groupes, Orange a développé ces quinze dernières années un plan d’action complet pour l’intégration des personnes handicapées, incluant des partenariats avec des écoles spécialisées, des formations pour les managers et les RH et des aménagements de ses postes de travail. Gervais Pellissier, Directeur Général Délégué, Directeur des Ressources Humaines et de la Transformation chez Orange, précise : “Avec un taux d’emploi global de salariés en situation de handicap de 6,7%, en France en 2020, je suis convaincu que la diversité des profils qui constituent notre entreprise est une richesse ».

Enfin, L’Oréal propose des programmes de stage spécifiques et des formations renforcées sur la diversité et l’inclusion, en plus de partenariats stratégiques.

Anne-Laure Thomas, Directrice Diversités et inclusion chez L’Oréal France, explique : “Chez L’Oréal, après plus de 20 ans de mesures actives en faveur du handicap, le taux d’emploi obligatoire de 6% est déjà atteint. C’est important de le mesurer et de respecter la loi, mais le défi continue (…). Récemment, nous nous sommes rapprochés de l’association Vivre et travailler autrement pour intégrer des profils d’autistes sévères aux compétences précieuses. » 

Ces politiques exemplaires soulignent le rôle proactif essentiel que l’entreprise peut jouer dans une meilleure intégration des personnes handicapées dans la société au sens large… N’attendez plus pour agir.

Je souhaite développer l’inclusion de la maladie au travail

par Lou Dumas
Autres articles à découvrir
Webinar : RH, comment accompagner vos salariés aidants ?
Un aidant est une personne qui apporte une aide quotidienne à une personne dépendante de son entourage. Un rôle peu compris bien qu'ils soient plus de 11 millions en France...
SantéQVT & bien-être
Publié le 07/03/2023
L'accompagnement des salariés aidants, un enjeu clé des RH de demain
L’accompagnement des aidants constitue un enjeu essentiel des RH demain. Découvrez pourquoi et comment agir auprès de vos salariés aidants.
Santé
Publié le 08/03/2023