Connexion
Temps de lecture
Environ 9 minutes
Table des matières
Nouveaux leviers d'attractivité pour les experts-comptables

Entre innovation et quête de sens, découvrez les nouveaux leviers des experts-comptables de demain.

Avenir de l’expert-comptable : à quoi ressemblera la profession de demain ?

Partager :
Avenir expert comptable
La profession de l’expertise comptable fait face à de nombreux défis : bouleversements technologiques, accroissement de la concurrence, manque d’attractivité du métier… Alors, l’avenir de l’expert-comptable est-il compromis ?
 
Chez Jaji, nous sommes convaincus que ce métier a encore de beaux jours devant lui, à condition d’adopter dès aujourd’hui une culture du changement. Zoom sur les enjeux des experts-comptables et les leviers à activer pour maintenir la compétitivité de votre cabinet.

L’expertise comptable face à des enjeux cruciaux pour son avenir

Le métier a toujours su s’adapter depuis 1945, année de naissance de l’Ordre des experts-comptables. La réglementation professionnelle a évolué régulièrement. Les changements en cours actuellement, technologiques comme comportementaux, la conduisent à remettre en question son modèle, tant le virage s’avère important. 

Une révolution technologique qui bouscule les processus et les hommes

Comme pour beaucoup de secteurs, le métier de l’expertise comptable connaît une profonde transformation ces dernières années, avec pour dernier exemple le projet de loi sur la facturation électronique, bien que récemment reportée. N’oublions pas les conséquences sur l’organisation du cabinet, sur les ressources et compétences ainsi que pour la relation client. 

La dématérialisation s’accélère et la facture électronique pointe son nez

Comme pour tous les professionnels dans l’administratif, le cabinet comptable avance vers le zéro papier. Mais la digitalisation ne se limite pas à stocker des factures, contrats et pièces justificatives sur le Cloud. Avec l’océrisation associée à l’IA et au machine learning, les outils de pré-comptabilisation savent automatiser les saisies d’écritures. 

Le métier de comptable serait-il condamné à passer quelques OD de clôture et à établir la liasse ? L’arrivée prochaine de la facture électronique obligatoire va parachever ce processus. Elle conduira à terme au préremplissage de la déclaration de TVA par l’administration fiscale.

La robotisation et l’IA vont au-delà de l’automatisation des saisies

La RPA ou Robotic Process Automation s’intéresse désormais aux cabinets d’expertise comptable, comme aux services administratifs des entreprises. Ces robots logiciels parfois associés à l’IA savent réaliser de nombreuses tâches chronophages autres que la saisie d’écritures, à la place de vos collaborateurs. Aide judicieuse ou suppression de postes à la clé ? La profession comptable doit intégrer ces paramètres pour son futur.

Le traitement de la data et la business intelligence

Les experts-comptables traitent traditionnellement les données du passé afin d’établir la comptabilité de leurs clients. Ce type de prestations représente encore de 60 à 70 % de l’activité pour de nombreux cabinets. Mais l’avenir semble restreindre cette mission. Que faire de cette data importante dont ils disposent et qu’ils exploitent peu finalement ? Doivent-ils franchir le pas et s’équiper d’outils de Business Intelligence, comme les contrôleurs de gestion en entreprise ?

L’expertise comptable, un métier qui peine à conserver et attirer les talents

De façon paradoxale, alors que les changements technologiques apportent de la fraîcheur et de la nouveauté dans les cabinets, ceux-ci éprouvent des difficultés à recruter et à garder leurs collaborateurs

Cette situation complexifie encore l’évolution technique dont le passage au digital du fait d’un manque de ressources aptes à les gérer. Les études montrent une défection grandissante des jeunes diplômés en comptabilité. Il n’est pas rare que l’expert-comptable choisisse son collaborateur par défaut, faute de suffisamment de candidats.

Les jeunes générations aspirent aussi à de nouveaux modes de travail. La pandémie de la COVID-19 a amplifié le désir de travailler en partie de chez soi afin de réduire notamment les trajets. Les collaborateurs rêvent d’un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Les équipes demandent également un management moins traditionnel et hiérarchisé. Elles souhaitent trouver du sens dans leurs missions. Au salaire viennent s’ajouter un ensemble de critères, parmi lesquels on retrouve notamment la complémentaire santé.

Une nouvelle concurrence émerge face à l’expertise-comptable

Alors que le digital envahit toutes les entreprises y compris les TPE, de multiples applications en ligne fleurissent et proposent des services ultra-complets. Facturation, gestion des dépenses, cartes bancaires professionnelles, notes de frais, pré-comptabilisation voire comptabilisation, l’entrepreneur reçoit de nombreuses offres. Certains acteurs du marché de la Fintech avancent que le recours à un expert-comptable devient inutile et gèrent parfois l’établissement des déclarations fiscales en ligne. 

Dans le même temps, des professionnels comme le DAF externalisé ou l’office manager émergent. La frontière de leurs missions par rapport à celles d’un expert-comptable s’avère floue et mince aux yeux de certains clients.

Baisse de la rentabilité et concentration des cabinets d’expertise-comptable

Les experts-comptables voient un effritement de leurs marges sur les missions de base comme la tenue comptable. Or, tous les changements à opérer entraînent des coûts :

  • Déploiement d’outils ;
  • Formation des collaborateurs à leurs nouvelles tâches ;
  • Frais de recrutement ;
  • Progression des salaires, notamment du fait de la raréfaction des candidats ;
  • Budget communication, tant pour les clients que pour la marque employeur.

Cette situation conduit à une accélération de la concentration des cabinets d’expertise comptable, en particulier pour réaliser des économies d’échelle. Que vont devenir les petites structures dans ce contexte ? Sauront-elles relever le défi et sortir leur épingle du jeu à l’avenir ?

Avenir de l’expert-comptable : axes de réflexion pour un futur enthousiasmant

Face à tous ces enjeux pour la profession, l’expert-comptable saura-t-il relever le défi et se créer un nouveau métier plein d’avenir ? Comme dit l’adage, « à chaque problème, sa solution » !

Les cabinets comptables face à une refonte de leur stratégie

L’automatisation et la digitalisation diminuent les tâches manuelles chronophages et à faible valeur ajoutée. C’est aussi le cœur d’activité qui se réduit pour l’expert-comptable. Revoir sa stratégie globale s’impose :

  • Quels outils choisir pour quelle pile technologique au cabinet ?
  • Quelles nouvelles missions proposer aux clients et pour quelle valeur perçue (tarification) ?
  • Comment adapter les compétences et ressources aux métiers émergents ?
  • Comment conduire le changement au sein du cabinet (management, communication, pilotage, etc.) ?

L’avenir de l’expert-comptable suppose de prendre le train technologique rapidement

Quelle que soit la stratégie adoptée en matière de missions futures, tout cabinet doit se poser la question des évolutions technologiques rapidement. L’obligation de facturation électronique entraînera de toute façon des bouleversements dans la manière de travailler. Attendre et subir le changement technologique risque de coûter cher. Il peut conduire à la perte de clients, une chute de marge, voire un arrêt de la croissance.

Inversement, faire preuve de proactivité permet de prendre place sur le dossier de la facture électronique et de proposer un accompagnement des clients immédiatement. L’expert-comptable de demain doit tenter dès 2023 de devenir « top of mind » pour chaque entreprise cliente. C’est l’assurance que les entrepreneurs le contactent en matière d’outils de digitalisation plutôt que de répondre aux multiples offres du marché qu’ils vont recevoir.

L’évolution des missions, un facteur de croissance future

La suppression des tâches à faible valeur ajoutée et la réduction du goulot d’étranglement que constitue la période fiscale représentent de réelles opportunités pour les experts-comptables.

Le conseil et la gestion, les missions phares du futur expert-comptable

Les collaborateurs disposent enfin avec la facture électronique de données comptables régulièrement à jour ! C’est l’opportunité de communiquer avec les entrepreneurs sur leurs résultats intermédiaires, leurs charges comme leurs ventes. Les missions de conseil peuvent se développer grâce à cette data disponible et au temps gagné.

Les outils de la Business Intelligence deviennent accessibles. Certains sont même spécialisés pour le métier d’expert-comptable. C’est un réel progrès pour disposer d’une datavisualisation pertinente sans dépenser une énergie démesurée d’un point de vue technique.

Le chef de mission peut jouer le rôle de business partner auprès de son client en lui proposant un accompagnement proactif au plus près de ses questions et besoins. Les comptables voient leur métier évoluer vers celui de comptable-gestionnaire. Certains se chargent aussi de vérifier les données et les flux. Ils traitent les anomalies et les rejets. D’autres aident l’entreprise à recouvrer ses créances et à gérer sa trésorerie.

La spécialisation, une voie pour améliorer la valeur perçue par le client

Certains cabinets choisiront de rester généralistes dans leur offre de services. Ce sont probablement ceux qui souffriront le plus. Faute de pouvoir spécialiser leurs collaborateurs, ils ne pourront pas apporter une plus forte expertise aux clients et donc améliorer les tarifs de leurs prestations.

En revanche, les experts-comptables qui décideront d’affecter des ressources à des missions spécifiques bénéficieront d’avantages concurrentiels. Leurs collaborateurs, une fois formés, sauront répondre aux besoins pointus des clients. Ils pourront aussi se consacrer à certains secteurs d’activité. 

Voici des exemples de nouveaux services envisageables :

  • Gestion du patrimoine (transmission, création et reprise d’entreprise, spécialisation SCI et fiscalité des dirigeants) ;
  • Audit des couvertures sociales des entreprises ;
  • Accompagnement des entrepreneurs du type coaching ;
  • Audit et conseil pour des missions IT ou cybersécurité ;
  • DAF externalisé ;
  • Pilotage de la trésorerie ;
  • Contrôle de gestion approfondi 
  • Dossiers de subventions publiques ;
  • Assistance administrative du type office manager. 

Prise en compte des enjeux de développement durable

La réglementation évolue peu à peu en matière de responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Même si cette démarche reste au stade du volontariat dans les TPE et PME à ce jour, les cabinets d’expertise comptable de demain ont tout intérêt à s’en préoccuper. 

En mettant en place des actions au sein de leur structure, ils s’entraînent à appliquer le processus pour le jour où leurs clients y seront confrontés. Ils pourront alors ajouter une activité RSE au cabinet et proposer un service complémentaire à leur clientèle. En outre, ceci contribue à donner une image responsable du cabinet, tant auprès des futurs collaborateurs que des entreprises clientes.

La notion de comptabilité triple capital apparaît. Elle comporte trois axes, les capitaux financiers, environnementaux et sociaux. L’expert-comptable du futur intègre ces notions dans son métier. Il aide les entreprises à définir les indicateurs pour chaque forme de capital.

Une stratégie nouvelle pour la communication, le recrutement et le management

Enfin pour voir l’avenir dégagé, l’expert-comptable de demain se préoccupe de déployer une nouvelle stratégie sur le plan des ressources humaines, de la communication ainsi que du management.

Comprendre les nouveaux besoins des collaborateurs et y répondre

Le cabinet comptable du futur prend en considération : 

  • Le télétravail avec des outils appropriés ;
  • Une nouvelle organisation du temps de travail afin de lisser les pics ;
  • Une meilleure adéquation des postes aux missions et aspirations pour trouver du sens dans son métier ;
  • Un changement de mode managérial plus collaboratif et participatif.

Communiquer différemment en interne de l’entreprise et en externe

La concurrence s’exacerbe et les clients peuvent choisir différents types d’intervenants, expert-comptable, DAF externalisé, etc. Avec la refonte des missions à venir dans beaucoup de cabinets, le renforcement de la communication, notamment digitale, s’impose. Ceux qui tireront leur épingle du jeu sauront se distinguer au niveau du contenu de leur site web, tout en professionnalisant son référencement naturel sur les moteurs de recherche. 

Quant à la marque employeur, de nombreuses actions s’envisagent pour attirer les talents. En soignant la communication sur le site internet, sur les réseaux sociaux et avec les écoles, le cabinet peut attirer les jeunes.

Former ses collaborateurs et les accompagner dans le changement

Une des clés du succès pour l’avenir de la profession, c’est la formation. Des enquêtes mettent en avant l’insuffisance actuelle des actions menées en interne du cabinet. En outre, la réussite de la conduite du changement en cours passe aussi par la montée en compétence des collaborateurs, tant pour la digitalisation qu’en vue d’une spécialisation métier. 

Embaucher de nouveaux profils y compris en dehors du secteur comptable

Le recrutement des collaborateurs doit aussi évoluer afin d’intégrer de nouvelles compétences. Le cabinet de demain a tout pour séduire avec une modernisation forte des processus et la disparition des tâches à faible valeur ajoutée. Transformez ce contexte en opportunité en insérant dans vos équipes des commerciaux, des contrôleurs de gestion ainsi que des personnes du type « digital native » par exemple.

Travailler l'attractivité de son cabinet

De manière générale, les experts-comptables doivent travailler l’attractivité de leur cabinet pour attirer les talents. Cela implique d’utiliser la mutuelle comme partenaire de modernisation et de marque employeur, de proposer des avantages salariés, un forfait mobilité douce, etc. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre boîte à outils des experts-comptables de demain.

Adopter un mode de management moins vertical dans son cabinet

Enfin, la gestion managériale traditionnelle sera remplacée dans l’avenir par un système plus proche de ce qui se pratique en entreprise. Moins vertical et plus participatif, ce mode de supervision renforce la motivation et le sentiment d’appartenance au cabinet.

L’avenir de l’expert-comptable laisse entrevoir de belles perspectives mais cela suppose de repenser sa stratégie globale, d’adopter rapidement la nouvelle technologie, de refondre ses missions, sa gestion des ressources humaines ainsi que son management. De multiples chantiers s’offrent à vous !

Jaji, c’est la mutuelle conçue avec des experts-comptables pour répondre aux enjeux de vos cabinets
par Thomas Havy
Autres articles à découvrir
Webinar : Innovation et quête de sens, nouveaux leviers d’attractivité pour les experts-comptables
À l'aube d'une transformation pour la profession comptable, quels sont les leviers à activer pour booster son attractivité ?
Futur du travail
Publié le 19/05/2023
La boîte à outils de l’expert-comptable de demain
Découvrez dans cet article toutes les ressources nécessaires pour débloquer le potentiel de votre cabinet et vous tourner vers l'avenir
Futur du travail
Publié le 29/06/2023