Vigilance cyberattaque

Des organismes auxquels nous sous-traitons la gestion du tiers payant viennent de subir une cyberattaque.
Nous vous recommandons d’être vigilants : Ne transmettez jamais votre identifiant et vos mots de passe par email, SMS ou téléphone et pensez à les changer régulièrement.

Connexion employeur

Vigilance cyberattaque

Récemment, deux acteurs majeurs de la gestion du tiers payant ont été victimes d’une cyberattaque via l’usurpation d’identité de comptes de professionnels de santé. Il s’agit notamment d’Almerys, avec qui nous travaillons.

Certaines données personnelles de nos adhérents et de leurs ayants droit ont été exposées : nom, prénom, date de naissance, rang de naissance, numéro de Sécurité sociale, nom de l’organisme assureur, numéro de contrat de l’assureur, référence interne Almerys.

Dès qu’Almerys a pris connaissance de cet acte de violation, une plainte a été déposée auprès du procureur de la République ainsi qu’une déclaration aux autorités compétentes (CNIL, ANSSI).

Néanmoins, soyez rassurés, vos données de santé sont toujours protégées puisqu’il n’y a pas eu d’intrusion au sein du système informatique de Jaji. Ainsi, les informations bancaires, les données médicales, les remboursements de frais de santé, les coordonnées postales, les numéros de téléphone, les adresses emails, ne sont pas concernés par cet acte malveillant.

 

Comment rester vigilant dans les prochains jours ?

  • Soyez attentifs si vous recevez des emails, des SMS ou des appels suspects.
  • Ne communiquez jamais votre mot de passe, votre numéro de compte bancaire ou toute autre donnée sensible.
  • Ne vous laissez pas impressionner par le caractère urgent de la demande.

 

En cas de doute, vous pouvez nous contacter à l’adresse care@jaji.fr.

 

Que faire si vous pensez être victime de fraude ?

  • Mettez à jour votre mot de passe.
  • Contactez le service client de Jaji à l’adresse care@jaji.fr.
  • Si vous recevez un SMS frauduleux, signalez-le sur le site 33700.fr ou en envoyant un SMS au 33700. Ce service d’alerte fera bloquer l’émetteur du message.